logo Compagnie Tabula Rasa

À Vie

Un reportage judiciaire en forme d’interview



tiré du livre de Klaus Antes et Christiane Erhardt : "Perpétuité, les protocoles de la détention". Traduction : Irène Bonnaud.

Je n’avais jamais tué quelqu’un avant, même en pensée




Un comédien. Une parole spontanée qui trébuche, qui raconte quelques souvenirs insignifiants, déroule peu à peu une histoire terrible qui prend à la gorge. Rien ne laisse prédire ce qui arrive, et c’est l’irréparable.
En travaillant sur Fassbinder, Sébastien Bournac a découvert ce témoignage judiciaire bouleversant d’un détenu condamné à perpétuité extrait d’une étude allemande des années 1970, entre sociologie et psychiatrie. Il en a commandé la traduction à Irène Bonnaud.
Dans une trompeuse simplicité, on parcourt la parole brute de Peter Jörnschmidt et les chemins obscurs qui ont conduit au meurtre ce jeune homme comme les autres qui essayait seulement de vivre avec ses contemporains et de s’intégrer.
Mais s’avouer qu’on est un raté est difficile. Et l’avouer à ceux qui l’ont toujours su, c’est pire…



La création de « A vie » s’inspire d’un fait réel : en 1968, un jeune allemand, Peter Jörnschmidt, est condamné à perpétuité pour meurtre. Le texte de « A vie » est son témoignage de vie sous la forme d’une interview, tiré du livre de Klaus Antes et Christiane Erhardt, Perpétuité, les protocoles de la détention , étude psychiatrique allemande consacrée à des détenus et traduite de l’allemand par Iréne Bonnaud. Fasbinder s’en est inspiré pour son film : Je veux simplement que vous m’aimiez . Marqué par ce film, Sébastien Bournac souhaite revenir au récit originel du jeune détenu  pour restituer sa parole brute et en proposer une version scénique simple dans un espace épuré.

[Lire la suite...]

Projet de création en résidence avec la Compagnie Tabula Rasa, l’œuvre théâtrale « A vie » a été au lycée Toulouse Lautrec (à Toulouse) avec un jeune acteur, Yohann Villepastour, et Sébastien Bournac pour la mise en scène. Ce projet de résidence a intégreré des interactions fortes et construites avec les élèves, leurs enseignants et plus largement l’ensemble de la communauté éducative.

création 2019


D’après le livre de Klaus Antes et Christiane Erhardt, Perpétuité, les protocoles de la détention
Traduction : Irène Bonnaud (commande de traduction de la cie Tabula Rasa).
Mise en scène : Sébastien Bournac
Comédien : Yohann Villepastour
Créateur vidéo : Loïc Célestin
Co-production L’Usine
Avec le soutien du Théâtre Sorano et du TPN-Théâtre du Pont Neuf.


Télécharger le dossier de présentation
  • A Vie - Photo©F. Passerini

Prochaines dates


Aucune date de prévue pour l'instant...