logo Compagnie Tabula Rasa

La Compagnie

Une volonté artistique

 

Avec la compagnie Tabula Rasa créée en 2003, Sébastien Bournac développe un travail de création résolument axé sur les nouvelles écritures dramatiques, à travers des compagnonnages avec des auteurs vivants tels que Daniel Keene, Koffi Kwahulé, Ahmed Ghazali, Jean-Marie Piemme… auxquels il passe des commandes d’œuvres.

Parmi ses derniers spectacles, on peut citer L’Apprenti de Daniel Keene (2012), La Mélancolie des barbares de Koffi Kwahulé (2013), Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis (2015) et J’espère qu’on se souviendra de moi (2016) de Jean-Marie Piemme… Et aussi l’adaptation de deux textes du répertoire en 2018 : Un ennemi du peuple d’Ibsen et L’Éveil du printemps de Wedekind.
Il travaille actuellement avec la dramaturge québécoise Annick Lefebvre sur le projet d’une version française de son texte J’accuse.

De spectacle en spectacle s’affirme le désir d’un théâtre engagé et vivant, tout à la fois critique et poétique, profondément intempestif et ludique.
Un regard sur le monde lucide, inquiet, traversé par des questionnements sur l’altérité, l’ailleurs, la fragilité des identités et des êtres dans notre société.

Soucieuse de partager le théâtre avec les publics les plus divers, la compagnie alterne des créations dans les lieux théâtraux identifiés avec des formes scéniques nomades, plus souples et légères, propres à investir des lieux non théâtraux et à aller à la rencontre de nouveaux spectateurs.

En marge de son travail de création, la compagnie Tabula Rasa a toujours affirmé une démarche militante d’actions de sensibilisation, médiation et formation auprès de tous les publics : scolaires, adolescents, amateurs, empêchés (ateliers en prison)…

La compagnie est aujourd’hui forte d’un solide ancrage en Occitanie – Pyrénées/Méditerranée. Elle est conventionnée par la DRAC Occitanie – Pyrénées/Méditerranée, la Région Occitanie – Pyrénées/Méditerranée et la Ville de Toulouse et bénéficie d’une belle reconnaissance professionnelle.

En 17 ans d’existence de la compagnie, ce sont ainsi 16 pièces qui ont été mises en scène :

2003 L’Héritier de Village de Marivaux
2004 M.# Suite fantaisie d’après l’œuvre de Marivaux
2005 Music-hall de Jean-Luc Lagarce (première version)
2007 Music-hall de Jean-Luc Lagarce (deuxième version)
2008 Un verre de crépuscule, 3 pièces courtes de Daniel Keene (objet théâtral de proximité)
2009 Music-hall « par les villages » de Jean-Luc Lagarce (version foraine itinérante, Aveyron)
2010 No Man’s Land // Nomades’Land, proposition hybride autour du voyage et du nomadisme
2011 Dreamers, de Daniel Keene (commande d’écriture)
2012 L’Apprenti, de Daniel Keene
2012 Jardin d’incendie, d’après les textes d’Al Berto
2013 La Mélancolie des barbares, de Koffi Kwahulé
2014 Ouverture(s), Commande de la Scène Nationale d’Albi pour l’ouverture du Grand Théâtre
2015 Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis, de J.-M. Piemme
2016 J’espère qu’on se souviendra de moi, de J.-M. Piemme
2017 Jardin d’incendie – recréation, d’après les textes d’Al Berto
2018 Un Ennemi du Peuple de Henrik Ibsen, adaptation J.M. Piemme
2018 L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind, traduction François Regnault, adaptation S. Bournac
2019 À Vie d’après le texte Klaus Antes et Christiane Erhardt, traduction Irène Bonnaud
2020 Peut-être pas [création en cours]

 

Des partenaires

 

Pour mettre en œuvre ces différents projets (production et diffusion), la compagnie peut compter sur un véritable réseau de partenaires et de soutiens en Région : Scène Nationale d’Albi, CIRCa – Pôle national des arts du Cirque à Auch, la MJC de Rodez, Le Parvis – Scène nationale de Tarbes, la Maison du Peuple à Millau, le Théâtre de Cahors, le Théâtre Sorano à Toulouse…

Plus que jamais, entouré de collaborateurs fidèles et nouveaux (acteurs, musiciens, scénographes, décorateurs, créateurs son, lumière et costumes, vidéastes, administrateurs, graphistes, photographes…), nous poursuivons aujourd’hui avec Tabula Rasa notre cheminement dans la création théâtrale et dans la construction d’une identité artistique originale qu’aucun mandat ne règle, hors notre nécessité, notre désir et notre engagement et la reconnaissance, la confiance, le soutien de nos partenaires.

 

Une démarche de sensibilisation, de médiation et de formation

 

En marge des créations et des compagnonnages avec les théâtres, la compagnie Tabula Rasa a toujours affirmé une démarche militante d’actions de sensibilisation, médiation et formation auprès de tous les publics : scolaires, adolescents, amateurs, empêchés (ateliers en prison)…

Cela se traduit par un grand nombre de propositions : rencontres, ateliers, stages… toujours mis en œuvre dans un souci de construction partenariale (voir page dédiée).

 

Sébastien Bournac

Bournac_TR_161017_370©F-Passerini_500px

En parallèle d’études littéraires et dramaturgiques, Sébastien Bournac découvre la mise en scène avec le théâtre universitaire.
Après plusieurs collaborations artistiques (au Théâtre National de la Colline, au Théâtre des Amandiers) et expériences d’assistanat à la mise en scène (notamment auprès de Jean-Pierre Vincent), il est engagé en 1999 au Théâtre National de Toulouse comme collaborateur de Jacques Nichet sur plusieurs spectacles.
On lui confie alors la responsabilité pédagogique et artistique de l’Atelier Volant du TNT [2001/03] avec lequel il crée un diptyque fondateur à partir de l’œuvre de Pasolini.
En 2003, il fonde la compagnie Tabula Rasa qu’il développe en région pendant une quinzaine d’années à travers des compagnonnages et résidences au long cours avec le Théâtre de Cahors, le Théâtre de la Digue [Toulouse], la MJC de Rodez, le Scène Nationale d’Albi…
Fort de cette expérience, en avril 2016, il prend la direction du Théâtre Sorano [Toulouse].
En avril 2016, il prend la direction du Théâtre Sorano de Toulouse.