logo Compagnie Tabula Rasa

Peut-être pas



Un projet imaginé et conçu par Sébastien Bournac et Pascal Sangla

Comme un cabaret existentiel très joueur !




Peut-être pas est un projet né du dialogue complice du metteur en scène Sébastien Bournac et du comédien / musicien / chanteur Pascal Sangla. De l’envie de se confronter à une expérience théâtrale singulière et personnelle dans la cage de scène mise à nu du Sorano. Envie de raconter des histoires, de s’autoriser la liberté de dérapages dans la fantaisie, la chanson et l’improvisation… pour réinventer malicieusement le présent du théâtre. Comme un cabaret existentiel très joueur !
Il y sera question d’Hamlet, de se battre contre des moulins, des contraintes sociales, d’héritage, d’aliénation, de résistance, d’amour et d’amitié bien sûr, de cuisine et d’art, de nos effondrements, de ruptures nécessaires et aussi des nouveaux élans qu’on se donne …
L’envie de faire du théâtre, encore, autrement comme une réponse au désir ou à l’injonction intime de changer de vie. Nous n’en avons qu’une, jusqu’à preuve du contraire, rendons la plus belle !



 


Représentations 

Création du 3 au 11 décembre 2020
au Théâtre Sorano [Toulouse]
Jeudi 3, vendredi 4, samedi 5, mardi 8, mercredi 9, jeudi 10, vendredi 11 décembre • 20h

Réservations : Théâtre Sorano – Toulouse


 

[Lire la suite...]

Ce projet de création tiendra à n’en pas douter une place particulière dans l’histoire de la compagnie, car il s’agit pour la première fois d’une incursion dans les écritures de plateau.
Le désir est né de la complicité amicale et de la conversation privilégiée entre Pascal Sangla et Sébastien Bournac depuis plusieurs années.
De leur envie d’imaginer un objet théâtral sur mesure à partir d’eux-mêmes, de leurs sensations, de leurs questionnements intranquilles et incertains sur le théâtre, sur la vie, sur leur génération et sur l’époque.
De l’utopie permanente (savamment entretenue) de vouloir/pouvoir tout arrêter pour se réinventer entièrement, autrement, ailleurs.

Il est pourtant difficile de dire ce que sera cette création « à part », sans texte préexistant, sans argument préétabli, sans note d’intention rigoureuse.
Une tentative intempestive, une sorte de happening plein de surprises, une expérience scénique un peu foutraque et salutaire.

Et puis il y a aussi l’envie pour Pascal Sangla et Sébastien Bournac de se provoquer un peu sur la scène, d’aller « se chercher », de se pousser dans leurs retranchements respectifs, de se mettre en danger, de se remettre en jeu, de déplacer les rôles et par là même de bousculer les conventions du théâtre et le rapport au réel.

Tout se construira donc ici sur une négation, sur le refus de faire comme d’habitude, sur la résolution d’aller pour une fois au bout de nos contradictions, avec beaucoup de mauvaise foi parfois.
Tout ça ne dit pas ce que cela sera bien sûr.

Quelques lectures au départ : Bartelby de Melville, Un homme qui dort de Perec, les textes de Du luxe et de l’impuissance de Lagarce et surtout le spectre imposant d’Hamlet…
Il y aura des acteurs, de la musique, des chansons, des extraits de films, du théâtre, de la performance…
À partir de quelques pistes de départ, Pascal Sangla et Sébastien Bournac confronteront, dans le processus de création, leur projet à des artistes invités, à des guests qu’on retrouvera peut-être ensuite au plateau.
Entre soliloque, monodrame et œuvre collective, Peut-être pas [titre provisoire] s’annonce comme un essai théâtral unique, déconcertant autant que jubilatoire. On l’espère en tout cas.

Quelques mots liminaires pour finir cette présentation :

« C’est un spectacle. Ce n’est pas un spectacle.
C’est un concert. Ce n’est pas un concert.
Ad libitum.
C’est du théâtre. (Oh, merde !)

Non, ce n’est pas du théâtre.
Ou alors, c’est du théâtre traversé par les énergies du non-théâtre.
C’est une crise existentielle.
Un cabaret existentiel.
C’est le moi en question.
C’est la dépression, donc c’est drôle.
Un essai sur la procrastination.
Exemple : Depuis des années je dis à tout le monde que je veux monter Hamlet. Personne ne me croit. Il était donc temps de ne pas monter Hamlet. Et pour cela il fallait faire appel à l’acteur le moins apte à mon sens à porter ce rôle, Pascal Sangla.

Sans oublier la cuisine. La grande cuisine. Simon de chez Solides.

Comment on se dépatouille avec tout ça. »

 

Sébastien Bournac

création 2020


Avec : François-Xavier Borrel, Simon Carlier, Alexandra Castellon, Régis Goudot, Ismaël Ruggiero, Pascal Sangla.

Mise en scène et scénographie : Sébastien Bournac
Musiques & chansons : Pascal Sangla, Loïc Celestin
Collaboration dramaturgique : Etienne Blanc
Regard complice : Victor Gauthier-Martin
Régie plateau et construction décors : Gilles Montaudié
Création sonore et vidéo : Loïc Célestin
Création lumières : Benoît Biou

Production : Compagnie Tabula Rasa
Coproduction : Théâtre Sorano
Accueil en résidence :  Théâtre Sorano, Compagnie 111 – Aurélien Bory / La nouvelle Digue

La compagnie Tabula Rasa est conventionnée par la DRAC Occitanie, par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et par la Ville de Toulouse.
Avec la participation du Conseil Départemental de la Haute-Garonne.

La compagnie Tabula Rasa est en partenariat artistique avec le Théâtre Sorano [2019/21].

Photo d’illustration Uptown Theater, Racine, WI, 2014 ©Yves Marchand & Romain Meffre.


Prochaines dates


03 Déc 2020
04 Déc 2020
05 Déc 2020
08 Déc 2020
09 Déc 2020
10 Déc 2020
11 Déc 2020
]